Faire de la nutrition une priorité pendant la pandémie

En raison de la pandémie mondiale, il y a un impact amplifié sur la sur et sous-nutrition dans différentes régions, en fonction de facteurs tels que les mandats de confinement et l'accès à la nourriture. Une alimentation saine est l'un des aspects clés d'un système immunitaire sain, et le groupe Ajinomoto continue d'offrir des produits et des initiatives qui contribuent à un mode de vie sain. Ana San Gabriel, directrice générale associée du département des communications mondiales du groupe scientifique du groupe Ajinomoto, propose quatre stratégies pour aider à soutenir le bien-être général pendant cette période.

1. Ayez une alimentation saine

Bénéficier d'une gamme d'aliments nutritifs et de repas bien équilibrés est le meilleur moyen d'obtenir tous les nutriments importants pour le système immunitaire et la santé en général. Se concentrer sur les fruits, les légumes et les sources nutritives de protéines, telles que les fruits de mer et les légumineuses, tout en réduisant la consommation de sel et de sucres ajoutés, peut aider à réduire l'inflammation et à soutenir la santé globale. L'inflammation peut être causée par plusieurs facteurs, qu'il s'agisse de douleurs musculaires après un entraînement intense, d'une maladie chronique ou d'une maladie. L'inflammation peut être nocive pour le corps, mais des choix alimentaires nutritifs peuvent aider à atténuer cet impact. [1] [2] Pour une inspiration de repas sains, lire la suite ici.

2. Obtenez un sommeil suffisant et réparateur

Le maintien d'un rythme de sommeil sain est essentiel à la santé globale. S'il est essentiel de dormir suffisamment d'heures, la qualité du sommeil est également importante. Dormir suffisamment aide le corps à mieux se défendre face aux infections et aux maladies. Alors qu'une mauvaise qualité du sommeil peut être associée à une inflammation accrue et même à certaines maladies chroniques comme le diabète, l'athérosclérose et la neurodégénérescence. [3] Des recherches menées par le groupe Ajinomoto ont montré que l'acide aminé glycine, pris avant le coucher, aide le corps à atteindre un sommeil profond plus rapidement. Lire la suite.

3. Faites régulièrement de l'exercice

L'activité physique et le mouvement sont toujours importants, mais surtout en période d'isolement social et de pandémie continue. L'exercice soutient le système immunitaire, la santé cognitive et la santé des muscles. Ne pas faire suffisamment d'exercice peut être associé à des conditions telles que le diabète de type 2, les maladies cardiaques, la maladie d'Alzheimer et même le cancer. [4] [5] Le maintien de la masse musculaire grâce à l'activité physique et à un apport optimal en protéines est particulièrement important pour les personnes âgées. Lire la suite.

4. Réduisez le stress

De nombreux facteurs contribuent au stress, tels que les relations personnelles, les situations professionnelles, les problèmes financiers, les problèmes de société et plus encore. Ceci est particulièrement accentué lors d'une pandémie. Les soins personnels sont plus importants que jamais pour réduire le stress et soutenir la santé mentale et le bien-être général. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a partagé des conseils sur les soins personnels, qui incluent des repas sains et bien équilibrés. [6] Prendre le temps de préparer un repas sain pour vous et votre famille n'est qu'une façon d'aider à gérer le stress. Pour une inspiration de repas santé, cliquer ici.

Il n'y a pas de solution unique pour prévenir ou traiter les maladies. Cependant, ce sont quatre étapes importantes qui peuvent être prises pour soutenir le système immunitaire et le bien-être général, ainsi que pour aider à protéger les autres.

Pour en savoir plus:

  1. Cavicchia PP, Steck SE, Hurley TG et al. Un nouvel indice inflammatoire alimentaire prédit les changements d'intervalle dans la protéine C-réactive à haute sensibilité sérique. J Nutr. 2009; 139 (12): 2365‐2372. doi: 10.3945 / jn.109.114025

  2. Kanauchi M, Shibata M, Iwamura M. Un nouvel indice inflammatoire alimentaire reflétant le vieillissement inflammatoire: Note technique. Ann Med Surg (Londres). 2019; 47: 44‐46. Publié le 2019 sept. 27 doi: 10.1016 / j.amsu.2019.09.012

  3. Besedovsky L, Lange T, Haack M. La diaphonie immunitaire au sommeil dans la santé et la maladie. Physiol Rev.2019; 99 (3): 1325‐1380. doi: 10.1152 / physrev.00010.2018

  4. Pedersen BK, Akerström TC, Nielsen AR, Fischer CP. Rôle des myokines dans l'exercice et le métabolisme. J. Appl Physiol (1985). 2007; 103 (3): 1093‐1098. doi: 10.1152 / japplphysiol.00080.2007

  5. Pedersen BK. Muscles et leurs myokines. J Exp Biol. 2011; 214 (Pt 2): 337‐346. doi: 10.1242 / jeb.048074

  6. Organisation mondiale de la santé, Bureau régional pour l'Asie du Sud-Est. (2014). Prendre soin de sa santé. Bureau régional de l'OMS pour l'Asie du Sud-Est. https://apps.who.int/iris/handle/10665/205887